Hooliganisme: la Confédération va soutenir davantage les cantons

Clubs et cantons doivent prendre leurs responsabilités en matière de hooliganisme. La Confédération leur apportera son soutien, notamment avec le développement du système d’information national HOOGAN.
22 juin 2022, 12:59
Le football est majoritairement concerné par le hooliganisme, suivi par le hockey sur glace (illustration).

La Confédération veut soutenir davantage les cantons dans leur lutte contre le hooliganisme. Le système d’information national HOOGAN devra être développé. Les clubs doivent aussi prendre leurs responsabilités, selon un rapport du Conseil fédéral.

Le rapport expose en détail la répartition des compétences entre cantons et Confédération dans le domaine. Avec le concordat sur la violence signé par tous les cantons sauf les deux Bâle, les autorités cantonales peuvent prononcer des interdictions de périmètre, l’obligation de se présenter à la police ou encore une garde à vue en cas de violences.

Mécanismes de contrôle

En réponse à un postulat du Conseil des Etats adopté en 2019, le Conseil fédéral demande désormais aux cantons, aux associations et aux clubs sportifs de prendre leurs responsabilités en matière de lutte contre le hooliganisme.

Des mécanismes de contrôle doivent être appliqués, parmi lesquels des visites opérationnelles de matchs. De plus, l’Office fédéral de la police (fedpol) peut demander activement aux autorités cantonales de police d’ordonner une interdiction de périmètre à l’encontre de personnes violentes.

HOOGAN

D’autre part, le système d’information HOOGAN, qui contient les données de personnes ayant eu un comportement violent lors de manifestations sportives en Suisse et à l’étranger et contre lesquelles une mesure a été prononcée, devra être développé.

Les cantons et les clubs sportifs disposeront ainsi d’une analyse de risques pour les matchs, déterminante pour définir les moyens policiers nécessaires. Les améliorations prévoient également davantage de vérifications dans HOOGAN lors des contrôles d’entrées des stades. Il est ainsi possible de savoir si une personne fait l’objet de mesures policières avant qu’elle n’accède au stade.

Hooligans enregistrés durant 3 ans dans le système

Le hooliganisme s’est stabilisé à un haut niveau en Suisse. En juin 2020, 622 personnes frappées de mesures actives étaient enregistrées dans HOOGAN.

Une fois écoulée la durée d’application de la mesure active, la personne concernée est enregistrée dans le système pendant trois ans. En juin 2020, 1525 personnes étaient enregistrées. Les auteurs de violences sont en général des hommes entre 19 et 29 ans. Le football est majoritairement concerné, suivi par le hockey sur glace.

par Keystone - ATS