Réservé aux abonnés

WEF: entre pandémie et guerre en Ukraine, un Davos fracturé marqué par d’importantes absences

La réunion reportée du World Economic Forum débute lundi, écho d’un monde écartelé comme jamais.
20 mai 2022, 00:01 / Màj. le 20 mai 2022 à 07:52
Pour cette édition 2022, il y aura 1400 participants, soit moins de la moitié moins qu’en 2020. Grandes absentes: les délégations russes  et chinoises, pour cause de guerre et de pandémie. Le président américain Jo Biden ne sera pas non plus au rendez-vous. Photo: les chaussettes fantaisie du Premier ministre canadien Justin Trudeau lors du WEF en janvier 2018.

C’est lundi prochain que s’ouvre pour quatre jours, avec quatre mois de retard, l’édition 2022 du World Economic Forum (WEF). Considérée comme le reflet de la mondialisation depuis sa création en 1971, la rencontre se tiendra cette année en l’absence d’importantes délégations: celle des Russes, pour cause de guerre en Ukraine; des Chinois, pour cause de pandémie; et sans président américain. Le nombre même de participants inscrits est significatif, un peu plus de 1400, moins de la moiti&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois